PARTAGER

      Du 03 au 05 octobre 2017, s’est tenu dans la salle de conférence de l’hôtel Radisson Blu à Brazzaville en République du Congo, la Conférence Extraordinaire des Ministres de l’Environnement et des Finances de la CEEAC et de la Communauté de l’Afrique de l’Est sur l’accélération de l’opérationnalisation de la Commission pour la Bassin du Congo, du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo et du Fonds pour l’Economie verte en Afrique centrale et la position commune face à la COP23.

L’objectif général de cette conférence était d’une part l’accélération de l’opérationnalisation de la Commission Climat pour le Bassin du Congo (CCBC), créé à Marrakech en marge de la COP22 à travers le fonctionnement de certains outils déjà créés et en cours de création, comme le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo (F2BC). D’autre part il était question d’adopter la position commune des Etats face à la COP23.
De façon spécifique, il était question d’adopter, entre autres :
– la Déclaration des Ministres de la CEEAC et de la Communauté de l’Afrique de l’Est sur l’accélération de l’opérationnalisation de la Commission climat du Bassin du Congo et la position commune des Etats face à la COP 23 ;
– le projet de texte portant structuration, organisation et fonctionnement de la Commission climat pour le Bassin du Congo ;
– du plan d’action 2017-2018 de la commission pour le Bassin du Congo ;
– le Projet de décision portant institutionnalisation de la Conférence des Ministres de l’Environnement et des Finances de la CEEAC et de la Communauté de l’Afrique de l’Est ;
– la feuille de routes 2017 et 2018 pour l’opérationnalisation du F2BC ;
– les projets et programmes sectoriels pour le développement et la promotion de l’économie bleue ;
– l’agenda des activités conjointes des pays de la CEEAC et de la Communauté de l’Afrique de l’Est à la COP23 ;
– les Termes de Référence de l’Unité de Démarrage conjoint Fonds Bleu pour le Bassin du Congo et Fonds pour l’Economie Verte en Afrique centrale (UD-F2BC et FEVAC) ;
– le projet du budget destiné au fonctionnement de l’UD-F2BC et FEVAC.

1. Résultats attendus

Les résultats attendus étaient structurés sur plusieurs plans à savoir :
– Le plan politique et stratégique
· Déclaration des Ministres de la CEEAC et de la Communauté de l’Afrique de l’Est sur l’accélération de l’opérationnalisation de la commission climat pour le bassin du Congo, du Fonds Bleu pour le bassin du Congo et le Fonds pour l’Economie Verte en Afrique Centrale et l’adoption de la position commune sur la COP23 ;
· Renforcement de la coopération entre la CEEAC et la Communauté de l’Afrique de l’Est ;
· Renforcement de l’intégration africaine à travers le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo
– Le plan technique
· Adoption du plan d’action 2017-2018 de l’opérationnalisation de la commission climat pour le Bassin du Congo ;
· Adoption des projets et Programmes sectoriels sur le développement de l’économie bleue en Afrique de l’Est et en Afrique Centrale ;
· Actualisation des projets et programmes sectoriels sur l’économie verte et l’économie bleue en Afrique centrale.
– Le plan opérationnel
· Projet du concept du Centre d’Excellence sur la recherche, l’innovation et la formation sur l’économie bleue en Afrique centrale et l’Afrique de l’Est ;
· Projet du concept de Centres d’Excellence de Recherche, d’Innovation et de Formation sur l’économie verte en Afrique centrale et l’Afrique de l’Est ;
· Accélération des activités de l’Unité de Démarrage conjointe du F2BC et du FEVAC (UD-F2BC-FEVAC).
– Le plan financier
· l’accélération de l’opérationnalisation du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, outil financier de coopération inter Communautés Economiques Régionales (CER) ;
· l’accélération de l’opérationnalisation du Fonds pour l’Economie Verte en Afrique centrale, outil financier de coopération sous régionale.
– Le marketing et de la communication
· Promotion de la commission climat pour le bassin du Congo ;
· Promotion de la finance verte et la finance bleue ;
· Promotion de la coopération entre la CEEAC et la Communauté de l’Afrique de l’Est.

2. Déroulement des travaux

Les travaux se sont déroulés en trois jours structurés autour de deux segments : le segment des experts (les deux premiers jours) et le segment des Ministres (le troisième jour).

Le segment des experts a été caractérisé par trois sessions. La première session était consacrée à la cérémonie d’ouverture avec un mot du Représentant du Secrétaire général de la CEEAC, un mot du représentant du Président de la BDEAC, et l’allocution d’ouverture du Ministre du Tourisme et de l’Environnement de la République et Coordonnatrice de la Commission Climat pour le Bassin du Congo.
La deuxième session était consacrée à la mise en place du bureau du segment des experts et de la présentation et de l’adoption de l’ordre du jour. Ainsi la présidence était assurée par le Congo, la Vice-Présidence par le Maroc, le Gabon et la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est. Le rapportage était assuré par la RDC, la Guinée Equatoriale et les membres étaient la RCA, la Cameroun et le Tchad.
La troisième session était consacrée à des présentations introductives :
– La Fondation Brazzaville par son Directeur ;
– Centre de Compétence en Change Climatique par son Directeur ;
– Fonds pour l’Economie Verte en Afrique centrale et autres outils existants, CEEAC ;
– Eléments sur les dossiers techniques préparatoires à la COP 23, COMIFAC ;
– Finance verte et Finance bleue, BDEAC
– Différents outils existants en Afrique de l’Est, EAC

Source : comifac.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Prier d'entrer votre nom