PARTAGER

Téléchargez la version PDF

Paris, le 30/08/2021

A l’occasion du séjour de travail en France de Anatole Collinet Makosso, Premier ministre, Chef du gouvernement de la République du Congo, ce dernier a eu aujourd’hui une réunion de travail bilatérale avec la ministre de la Transition écologique de la République Française Barbara Pompili en présence de la ministre congolaise de l’Environnement, du Développement durable et du Bassin du Congo, Arlette Soudan-Nonault, dans le cadre de la préservation des forêts du Bassin du Congo, second poumon écologique mondial et des tourbières des lacs Télé et Tumba, au Congo et en République démocratique du Congo.

Fondée sur la convergence des intérêts à préserver cet écosystème fragile pour les besoins de l’humanité et l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris, les deux délégations ont convenu de la nécessité d’accompagner le Congo dans ses actions climatiques d’adaptation. Elles ont également échangé sur les objectifs et la gouvernance du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, outil financier de développement durable partagé entre les pays membres de la Commission Climat du Bassin du Congo.

Les deux parties ont également discuté des nouveaux défis de préservation posés par la découverte récente d’une zone de tourbières parmi les plus anciennes et les plus vastes au monde avec une superficie de 165.000km2, lesquelles capturent 30 milliards de tonnes de CO2 , soit l’équivalent de quatre années entière d’émissions de carbone de toute la planète.

Enfin, les deux parties sont convenues de l’impératif d’appliquer de façon concrète l’article 6 de l’Accord de Paris, qui doit autoriser les pays à réaliser des échanges de réduction d’émissions afin de faciliter l’atteinte de leurs objectifs climatiques sans affecter l’ambition de l’Accord.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Prier d'entrer votre nom